constellation

observer, deviner, pratiquer

GENÈSE
au cours des séances
depuis le début


STYLE
à table

carnets de bord
> carnets d'annick


REPÈRES
à lire
constellation

entre nous
> jean oury

> p. j. laffitte/o. apprill


TERRAINS

TECHNÈ

PLUMES

DANS L'INSTANT

CONFIDENCES

LE COIN DES AMIS

LE COIN D'ANNICK B.
filmographie

CONTACT

RETOUR ACCUEIL


LES WIKI D'OLC
le livre impossible


<<<<<<< •• >>>>>>>
précédent — — — suivant


Produire, fabriquer, créer, inventer [contexte1] [contexte2]

Edgar Morin, La Méthode 1. La nature de la nature (1977), coll. Essais, Seuil, p. 158. [Ouvrez !]

« Ce terme de production s'est considérablement affaibli dans nos machines artificielles, bien que conçues essentiellement pour produire et asservies à la productivité. Ainsi ces machines produisent du mouvement en transformant des énergies chimiques, électriques, atomiques, etc., en énergie mécanique et ce sont des moteurs ; elles produisent des performances c'est-à-dire des actions ayant forme précise et finalisée, générées en vertu d'une compétence ; elles produisent des choses. Mais toutes ces productions sont rétrécies, soit à la fabrication répétitive de biens matériels, soit à la génération de mouvement ou de performances. L'idée de production devenue prisonnière de sa connotation techno-économique, est devenue antinomique à l'idée de création.
Produire qui signifie fondamentalement, comme on vient de le rappeler, conduire à l'être ou à l'existence, peut signifier alternativement ou simultanément : causer, déterminer, être la source, engendrer, créer. […] Aussi l'idée de production ne peut être seulement identifiée à l'idée industrielle de fabrication standard.
Créer et copier (reproduire un modèle, un programme) sont les deux pôles, opposés et éventuellement liés, du concept de production. L'idée de production doit prendre racine en celle de la genèse et de la générativité. Ce n'est que dans des formes dérivées qu'elle dégénère, c'est-à-dire, littéralement, cesse d'être générative, pour n'être plus que fabricative. »

Vincent Beaubois, « Un schématisme pratique de l'imagination », revue Appareil , n° 16|2016, « Individuer Simondon. De la redécouverte aux prolongements », p. 8. [Ouvrez !]

« [Simondon] différencie […] l'analogie comme comparaison de rapports statiques, de rapports structuraux (simple « ressemblance » pour Simondon), de l'analogie comprise comme comparaison de rapports opératoires. La pensée analogique est ainsi la compréhension d'une opération (d'un schème) qui se trouve transférée dans un champ différent de celui de départ, non pour expliquer les similitudes entre deux champs hétérogènes, mais pour produire quelque chose. L'analogie est, pour Simondon, un principe d'invention. »

[retour]

 

Ouvrir le cinéma

   
s