constellation

observer, deviner, pratiquer

GENÈSE
au cours des séances
depuis le début


STYLE
à table

carnets de bord
> carnets d'annick


REPÈRES
à lire
constellation

entre nous
> jean oury

> p. j. laffitte/o. apprill


TERRAINS

TECHNÈ

PLUMES

DANS L'INSTANT

CONFIDENCES

LE COIN DES AMIS

LE COIN D'ANNICK B.
filmographie

CONTACT

RETOUR ACCUEIL


LES WIKI D'OLC
le livre impossible


<<<<<<< •• >>>>>>>
précédent — — — suivant


Sens, signification [contexte]


Claude Rabant, Inventer le réel, Denoël, 1992, p. 63-67.
Chapitre 4. Constructions dans (de) l'analyse

« Dans l'ouvrage fondateur de la méthode freudienne, L'Interprétation des rêves, l'interprétation se trouve liée à la signification, d'autant plus fortement qu'en allemand les deux termes peuvent jouer de leur rebondissement : de Deutung, l'interprétation, à Bedeutung, la signification. La signification est alors essentiellement conçue comme l'indication d'un sens caché (verborgener Sinn), d'un sens à découvrir par l'interprétation. […]

“Le rêve n'est pas comparable à la résonnance irrégulière d'un instrument de musique touché, non par la main du joueur, mais par le choc d'une force extérieure, il n'est pas dépourvu de sens (sinnlos, il n'est pas absurde, il ne suppose pas qu'une part de notre trésor de représentation sommeille pendant qu'une autre s'éveille. Il est un phénomène psychique pleinement valide, à savoir un accomplissement de désir ; il doit être rangé dans la continuité des actions psychiques à nous-mêmes intelligibles de la veille ; c'est une activité mentale hautement compliquée qui l'a édifié.”

La méthode scientifique élaborée par Freud, effectivement conforme à l'idée de l'étude rationnelle d'un système […], implique par conséquent, d'une part la possibilité de substituer l'un à l'autre et dans les deux sens deux niveaux de discours (le contenu manifeste et le contenu latent), et d'autre part l'affirmation d'une réversibilité des temps entre la formation du rêve et son interprétation, et donc d'une réciprocité des activités psychiques de l'une et de l'autre. C'est parce que l'interprétation parcourt exactement mais en sens inverse la formation du rêve que la méthode peut être dite scientifique. C'est en raison de cette réversibilité et de cette réciprocité des actions psychiques que l'intelligibilité du système peut être affirmée.

Par la suite, on devra en conclure que la signification obtenue par la voie de l'interprétation coïncide effectivement avec le sens des pensées qui ont suscité le rêve. Au terme, Sinn et Bedeutung coïncident dans l'énoncé des pensées perdues et retrouvées du Wunsch. On remarquera qu'une telle méthode suppose au moins deux choses : d'une part une foi dans la rationalité des processus intellectuels en général — dans la validité intrinsèque “des actions psychiques à nous-mêmes intelligibles” et dans la capacité que nous avons de les percevoir comme telles ; d'autre part, l'affirmation implique que la signification peut trouver sa plénitude dans un sens (le sens du désir). La Wunscherfüllung est à ce prix. L'accomplissement de désir est lui-même l'accomplissement de la signification dans un sens — l'accomplissement de l'interprétation dans la retrouvaille du sens caché. De ce point de vue, l'interprétation est l'accomplisement de désir.

Ce double présupposé — rationalité des faits psychiques en général et nature du fait sémantique — est porté chez Freud par ce qu'on peut appeler l'hypothèse du continu : la connexion continue des processus psychiques entre eux, désignée par le terme de Zusammenhang. C'est parce qu'il y a Zusammenhang — connexion continue — que l'on peut à la fois assurer l'intelligibilité de tous les processus psychiques et affirmer que la recherche de la signification s'accomplit dans la découverte d'un sens — relevant lui-même d'un énoncé bien formé. Deutung, Sinn et Bedeutung — interprétation, sens et signification — sont intriqués dans la texture d'un même Zusammenhang. »

[retour]

 

Ouvrir le cinéma

   
s